Michelle / M’ailes

28 avril 2015

… Vous l’avez peut-être croisée, tête très très court coiffée, lourdes semelles aux pieds, boîtier photographique autour du cou. Si tel est le cas, elle a pu cadrer votre visage ou celui de vos enfants. Son métier lui offrait de fréquenter les êtres pour mieux les révéler.

Vingt sept années viseur à l’œil ne l’ont pas empêchée de toucher à d’autres formes d’expression artistique.

L’époque était autre (années 80 et 90, débuts 2000), tout comme les lieux (région lyonnaise). Mais la ferveur créatrice n’ayant jamais faibli, après s’être essayée également à la musique entre 2000 et 2003 (elle avait fait construire son propre caisson phonique pour travailler ses chansons et préparer un cd), elle donna quelques « tout petits » concerts de-ci de-là tout en exerçant son métier de photographe. Michelle s’adonna encore au dessin, puis à l’écriture, « en douce ».

Car la vie « en dur » se chargea, elle, de lui imposer ses heurts…

L’urgence artistique est demeurée intacte.

Aujourd’hui.

Partageant ses jours entre  Villard de Lans (où elle a trouvé sa « bulle » depuis une poignée d’années et qu’elle considère comme son lieu de renaissance) et Nîmes, ville dans laquelle elle œuvra durant une décennie dans la communication, elle s’adonne aujourd’hui à ses passions artistiques, rêvées depuis toujours.

Entre deux marches sportives au cœur des splendides chemins du Vercors, Michelle peint, Michelle écrit. Une longue et nourrie relation épistolaire entre elle et un précieux Ami donna vie à un ouvrage qu’elle n’a pas (encore ?) publié. Elle poursuit ses frappes sur le clavier sans but précis, car pour l’heure, c’est le travail d’écriture qui l’intéresse.

N’a-t-elle pas encore toute une vie devant elle ?


Dès lors qu’elle redescend en Provence, bien cachée dans son atelier, elle privilégie le travail en volume et s’affaire (depuis quelques mois) seulement à sa tâche. Partant d’une feuille de métal, elle dessine, découpe, meule, perce, plie, assemble, rivète, mettant alors au monde ses « Créatures ».

Elle a désormais décidé de les présenter, histoire de leur donner une vie manifeste !

D’autres naîtront dans l’année. La gestation est en cours.

Ne la cherchez pas sur les réseaux sociaux. Elle n’y figure pas. Délibérément, pour sûr !

Michelle prétend que nous avons tous des choses à dire. Il suffit de choisir « Quand ».

Il en est toujours temps.

« Comment » s’impose ensuite.